Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Benjamin Ball

Le blog de Benjamin Ball

"ce qui m'effraie ce n'est pas l'oppression des méchants c'est l'indifférence des bons"MLK Pour me contacter : 06 49 98 57 53 benjamin@wesign.it

Message de la societe civiles las abejas pour le forum contre les grands projets imposes inutiles Comunicado en Espanol Organización Sociedad Civil “Las Abejas” Tierra Sagrada de los mártires.

Message de la societe civiles las abejas pour le forum contre les grands projets imposes inutiles

 

 

 

 

Comunicado en Espanol


Organización Sociedad Civil “Las Abejas”

Tierra Sagrada de los mártires.

                                                      Acteal,  Ch’enalvó, Chiapas, México.

                                                                   

A 6 de julio, 2012.



LOGO+ACTEAL2.jpg 

Lire la vidéo qui accompagne le communiqué


A l'Opinion Publique
Aux medias de communication de l’Etat, National et International
Aux Media alternatifs
A la Sixième Internationale
Aux Adhérents de l’autre campagne
Aux organisations indépendantes
Aux défenseurs des droits de l’homme non gouvernementaux
Aux Organisation environnementales


Frères et sœurs du forum contre les mégas projets de mort en France :


Le savoir de nos tous premiers, nous a appris que la Terre Mère, doit être protégée, aimée et défendue car c'est de là où nait la vie, de là que se transmettent les connaissances, de là que se garde l’essence du vivre, le droit de naitre, de grandir et mourir, en elle se trouve tout, en elle nous vivons et malgré tout il n'existe pas d'administration sur elle, car aucun humain n'est maître de la terre Mère, c'est plus nous qui lui appartenons, nous sommes de la Terre Mère, c'est comme ça que nous la voyons, et comment nous devrions tous la voir.

Cependant, alors que nous, les peuples et communautés originaires nous voyons la vie, nous voyons la transcendance de la Terre Mère, les gouvernements qui obéissent aux intérêts étrangers des peuples, voient en elle un business et appellent la Terre Mère, le milieu ambiant, et ils l'exploitent, et vendent notre patrie aux entreprises étrangères obéissant au système capitaliste néolibéral, c'est à dire, qu’ils offrent des permis et des concessions aux entrepreneurs internationaux pour qu'ils exploitent, créent des mines, construisent et donnent un usage à la terre où nous vivons; la terre que nous a laissé nos anciens. Et ils le font sans nous consulter, sans nous demander, sans nous prévenir, et cela ne les dérange pas de détruire nos maisons, notre habitat, et nos temples sacrés, blessant de manière brutale notre Terre Mère, changeant son cycle, les grands projets contribuent et favorisent le changement climatique. Et c'est pour cela que nous commençons à lutter, nous opposer, à condamner et rejeter totalement les projets qui n'apportent pas de bénéfices pour les peuples et communautés, tout comme vous faites, vous, en Europe contre les mégas Projets qui se réalisent comme la construction des trains à Haute Vitesse, en Espagne, La TAV en Italie, et le TGV en France, Nous sommes présents avec vous dans le forum par ce document pour unir nos demandes, nos voix et notre indignation sur l'extermination que réalisent les gouvernements contre nos villages. Si bien que les gouvernements globalisent le monde pour le contrôle et la dépendance, nous, nous globalisons notre lutte de résistance et de construction de l'autonomie.


Nous sommes présent avec vous via ce document car les gouvernements par ordre de la sphère élitiste introduisent dans nos villages, des projets et mégaprojets de mort qu'ils camouflent et promotionnent au nom de « développement » pour tromper notre peuple, et nous faire croire un grand mensonge pour s'approprier et nous éloigner de l'héritage que nous ont laissé nos anciens, les plus majeurs, comme héritage.

En cette date, nous continuons la lutte pour la construction de la Paix avec Justice et Dignité, compromis dans la résistance pacifique pour défendre nos droits d'hommes et d'indigènes, défendant ainsi notre Terre, Territoire et Ressources Naturelles, ainsi nous, les gardiens de la mémoire et de l'espoir, nous, « les Abejas », nous avons été les défenseurs et protecteurs de la Terre Mère depuis que nous sommes nés; nous continuons à crier pour la justice, pour le respect à notre autonomie, mais plus tout seul, avec d'autres organisations et d'autres peuples qui n'ont pas été écoutés, et nous prenons la parole, parce que nous sommes des défenseurs des Droits de l'Homme.


 288305_10151087634596718_1521392214_o.jp

Nous avons dénoncé et continuons à dénoncer donc, les projets étranger à nos villages, nous disons étranger parce que nous ne les sollicitons pas, et parce que ça ne va pas bénéficier à nos communautés sinon à des entreprises multinationales qui depuis des années exploitent, créent des mines, et volent nos richesse. Et c'est pour cela que nous condamnons totalement les projets de construction de mine, de barrage, infrastructures (grandes autoroutes), zone hôtelière, chaine de supermarché, villes rurales, reconversion productive... Comme nous l'avons récemment fait quand le gouvernement du Chiapas allait construire une ville rurale dans notre municipalité de Chenalho, et la construction des barrages de Cancuc et Itzantun contre lesquelles nous continuons nos dénonciations, car nous savons déjà que ces projets cachent un autre visage, celui de la guerre de contre insurrection, car les communautés se font déplacées de manière forcée, créant des conflits internes, changeant ainsi nos forme de vie comme peuple originaires.

Bien que notre lutte pacifique que nous faisons pour la défense de notre Terre, Territoire et Ressources Naturelles, nous a couté la vie, car nous n'oublions la mort de nos 45 frères et sœurs massacrés à Acteal, le 22 décembre 1997, ils sont morts parce que nous luttions contre les mégaprojets du gouvernement qui violait nos droits humains, et nous massacrait seulement pour ne pas être d'accord avec le système qu'exerçait le gouvernement contre nos peuples. Et non, ainsi nous n'allons pas nous rendre ou nous taire, ou nous vendre; que les gouvernements le sachent, jamais nous n'oublierons le crime qu'ils ont commis contre notre peuple, et nous n'arrêterons pas de le dénoncer parce que les auteurs matériels et intellectuels du massacre d'Acteal, jouissent toujours d'impunité, et ils planifient d'autres massacres, comme conséquence de l'injustice et de l'impunité qui règne au Mexique facilités  par les gouvernements dans leur ingouvernabilité.

C'est dans ce climat d'injustice que nous continuons et continuerons à lutter et notre chemin nous a démontré que maintenant c'est notre temps, c'est le temps de nous les peuples pour que fassions notre propre histoire, et décidions du destin de nos villages et communautés, Nous haussons la voix, il n'y a pas de peur dans nos paroles ni dans nos cœurs, notre vue augmente dans les horizons les plus lointain, et nous luttons tous les jours où le soleil nous donne la lumière du jour, défendant toujours l'héritage que nous ont laissé nos anciens, qui sont nos champs et montagnes, où nous semons et récoltons nos moyens d'exister au quotidien; où nos enfants et les enfants de nos enfants sèmeront et récolteront quand nous nous en seront allés pour nous retrouver avec nos anciens, ainsi ils continueront notre exemple et notre lutte que nous ont confié nos martyrs et nos anciens.

Finalement nous unissons notre voix, notre parole et notre exigence dans la condamnation des projets de mort, avec vous qui êtes au Forum Contre les Grands Projets Imposés, qui ce célèbre à Notre-Dame des Landes, Nantes, en France;: Et depuis le Chiapas, Mexique, nous vous envoyons nos salutations et notre reconnaissance pour vos luttes, efforts et votre exemple.

La lutte continue et continuera jusqu'à la construction de nos autonomies.

Pour la construction de l'autonomie et de la libre détermination nous exigeons:

·         Respect de la Terre, Territoire et ressources Naturelles des peuples originaires.

·         Annulation définitive de la construction des barrages de Itzantun, Cancun, El Zapotillo

·         Annulation définitive de la construction de la ,ine de Chicomuselo et Wirikuta

Non à la construction de la voix de Train à Haute Vitesse en Espagne

Non au TAV en Italie

Non au TGV et à l'aéroport en France

Non à la construction de la mégaminerie de Cajamarca au Pérou

Si à la vie et à l'autonomie des peuples!!

ATENTAMENTE.

Voix de l'Organisation Société Civil “Las Abejas”

____________________________

Porfirio Arias Hernández

President Table Directive

______________________________

Enrique Perez Santis

Vicepresident

____________________________

Victorio Santis Gómez

Secretaire Gral.

______________________________

Javier Pérez Gutiérrez

Sous Secretaire

____________________________

Benjamín Pérez Pérez

Trésorier

______________________________

Manuel Pérez Gómez

Sous trésorier.

 

Mensaje de las abejas para el Foro Europeo Contra los mega proyectos

 

Comunicado en Frances

LOGO+ACTEAL2.jpg 
Organización Sociedad Civil “Las Abejas”

Tierra Sagrada de los mártires.

                                                      Acteal,  Ch’enalvó, Chiapas, México.

                                                                   

A 6 de julio, 2012.









Leer el video mensaje que acompana este comunicado

A  la Opinión Pública

A los medio de Comunicación Estatal, Nacional e Internacional

A los medio alternativos

A la Sexta Internacional

A los Adherente de La Otra campaña

A la organizaciones independientes

A los defensores de derechos humanos no Gubernamental O.N.G.

A las organizaciones ambientalistas.



Hermanos y hermanas en el foro “contra megaproyectos” de muerte en Francia.

La sabiduría de nuestros mas primeros nos enseñaron que la Madre Tierra se tiene que cuidar, amar y defender, porque de ahí nace la vida, de ahí yace el conocimiento, de ahí se guarda la esencia del vivir, el derecho de nacer, el crecer y el morir, en ella esta todo, en ella vivimos, y por lo tanto no existe administración sobre ella pues ningún humano es dueño de la Madre Tierra, es mas a ella le pertenecemos, somos suy@s la Madre Tierra como de por si la vemos nosotros y como la deberíamos verlo todos.



Sin embargo, mientras nosotros los pueblos y comunidades originarios vemos vida, vemos trascendencia en la Madre Tierra, los gobiernos que obedecen al interés ajeno del pueblo en ella ven negocio y llama a la Madre Tierra medio ambiente, la explota, y le vende nuestra patria a empresas extranjeras obedeciendo al sistema capitalista neolieral, es decir, le otorga permiso y le da concesiones a empresarios trasnacionales para que exploten, minen, construyan y le dan uso la tierra donde nosotros vivimos, la tierra que nos dejo nuestro mayores pues. Y lo hace sin consultarnos, sin preguntarnos, sin avisarnos, y no les importa destruir nuestras casas, nuestro hábitat y nuestros templos sagrados lastimando de manera brutal nuestra Madre Tierra, cambiando su ciclo, pues los grandes proyectos contribuyen y favorecen al cambio climático. Y por eso comenzamos a luchar, a oponernos y a condenar al rechazo total los proyectos que no traen beneficio a nuestros pueblos y comunidades así como lo están haciendo ustedes por Europa en contra de megaproyectos que se están oponiendo a la construcción de la vía de tren de alta velocidad en España, la TAV en Italia, TGV en Francia. Y estamos presentes con ustedes en el foro mediante este documento para unir nuestras demandas, nuestras voces e indignación sobre el exterminio que realiza los gobiernos en contra de nuestros pueblos. Si bien los gobiernos globalizan el mundo para el control y dependencia, nosotros globalizamos nuestra lucha de resistencia y la construcción de nuestra autonomía.


 



Estamos presente con ustedes mediante es documento porque los gobiernos por orden de la esfera elitista introducen en nuestros pueblos, proyectos y megaproyectos de muerte que disfraza y promociona en nombre de desarrollo para engañar nuestro pueblo, y hacernos creer una gran mentira para apropiarse y enajenarnos de la herencia que por siglos nos ha dejado nuestros antepasados, los más mayores.



A la fecha seguimos en la lucha por la construcción de  Paz con Justicia y Dignidad, firmes en la resistencia pacifica para defender un nuestros derechos humanos e indígenas, defendiendo así nuestra Tierra, Territorio y Recursos Naturales, pues nosotros los guardianes de la memoria y la esperanza que somos “Las Abejas”, hemos sido los cuidadores y defensores de la Madre Tierra desde cuando nacimos; seguimos gritando justicia, respeto a nuestra autonomía, ya no solos sino con otras organización y con otros pueblos no han sido escuchados y tomamos la voz porque somos defensores de derechos humanos.

288305_10151087634596718_1521392214_o.jp

Denunciamos y seguimos denunciando entonces los proyectos ajenos a nuestros pueblos, decimos ajenos ya que no la solicitamos nosotros y porque no va beneficiar a nuestras comunidades sino a empresas trasnacionales que desde años explotan, minan y roban nuestra riqueza. Y por eso condenamos totalmente los proyectos de construcción de mina, presas y represas, infraestructuras (grandes autopistas), zonas hoteleras, cadenas de supermercados, ciudades rurales, reconversión productiva. Como lo hicimos recientemente cuando el gobierno de Chiapas iba a construir una ciudad rural en nuestra municipio Chenalho,  y de la construcción de presas Cancuc e Itzantun con la cual seguimos en su denuncia ya que sabemos que esos proyectos es otro rostro mas en como se disfraza la guerra de contrainsurgencia ya que desplaza a las comunidades de manera forzada, creando conflictos internos cambiando así nuestra forma de vida como pueblos originarios.



Aunque nuestra lucha pacifica que hacemos por la defensa de nuestra Tierra, Territorio y Recursos Naturales nos ha cobrado la vida porque no olvidamos que la muerte de nuestros 45 hermanos y hermanos masacrados en Acteal el 22 de diciembre de 1997, fueron muertos porque luchamos en contra de los megaproyectos de gobierno que violenta nuestros derechos humanos, y nos masacraron solo por no estar de acuerdo con el sistema que ejerce el estado en contra de nuestro pueblo. Y no así vamos a rendirnos, o a callarnos o a vendernos que sepan los gobiernos; jamás olvidaremos el crimen que cometieron en contra de nuestro pueblo ni dejaremos de denunciarla porque los autores materiales e intelectuales de la masacre de Acteal siguen gozando de impunidad y planeando otras masacres como consecuencia de la injusticia e impunidad que reina en México propiciados por los gobiernos de su ingobernabilidad.



Pese a este clima de injustica, seguimos y seguiremos en lucha y nuestro camino nos ha demostrado que ahora es nuestro tiempo, que es tiempo de nosotros los pueblos para que hiciéramos nuestra propia historia y decidiéramos el destino de nuestros pueblos y comunidades. Ya alzamos la voz, ya no hay temor en nuestras palabras ni en nuestros corazones, nuestra vista se alza en los mas alto del horizonte, y luchamos de diario como el sol que nos da la luz del día defendiendo siempre la herencia que nos dejo nuestros mayores, que es nuestros campos y montañas en donde sembramos y cosechamos  nuestro sustento diario, en donde nuestros hijos y los hijos de nuestros hijos sembrarán y cosecharan cuando nosotros hayamos ido a reencontrarnos con nuestros mayores, pues ellos seguirán nuestro ejemplo y nuestra lucha que nos han encomendado nuestros mártires y nuestros mayores.



Finalmente, unimos nuestra voz, nuestra palabra y nuestra exigencia en la condena de los proyectos de muerte con ustedes que están en el foro contra megaproyectos que se esta celebrando en  Notre-Dame des Landes, Nantes de Francia. Y desde Chiapas, México les enviamos nuestros saludos y nuestro reconocimiento por sus luchas, esfuerzos y sus ejemplos. Y la lucha sigue y seguirá hasta la construcción de nuestras autonomías.



Para la construcción de la autonomía y la libre determinación exigimos:

·         Respeto de la  Tierra, Territorio y Recursos Naturales de los pueblos originarios.

·         Cancelacion definitiva de la construcción de Presas: Itzantun, Cancuc, el Zapotillo…

·         Cancelacion definitiva de la construcción de mina de Chicomuselo y Wirikuta.



No a la construcción de via de Tren de alta velocidad en España

No al TAV en Italia

No al TGV en Francia.

No a la construcción de magaminería de Cajamarca en Peru.

¡¡Si a la vida y la autonomía de los pueblos!!

ATENTAMENTE.

Voz de la Organización Sociedad Civil “Las Abejas”

____________________________

Porfirio Arias Hernández

Presidente. Mesa Directiva

______________________________

Enrique Perez Santis

Vicepresidente

____________________________

Victorio Santis Gómez

Secretario Gral.

______________________________

Javier Pérez Gutiérrez

Subsecretario

____________________________

Benjamín Pérez Pérez

Tesorero

______________________________

Manuel Pérez Gómez

Subtesorero.


+ infos 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BA 11/07/2012 12:46

Mercredi 11 juillet 2012 :

Maths, français, anglais : il manquera, dans les collèges et lycées, des centaines d'enseignants à la prochaine rentrée, dans ces matières pourtant fondamentales. Pourquoi ? Par manque de candidats
aux concours, selon un document que s'est procuré l'AFP.

Aux derniers concours du Capes externe, 706 postes n'ont pas été pourvus, faute de lauréats, soit près de 15 % des postes proposés :

En anglais, 131 postes n'ont pas été pourvus, soit 17 %.

En math, 652 admis pour 950 postes offerts, soit un poste sur trois non pourvu.

Et l'on atteint des sommets en lettres classiques, 75 admis pour 170 postes proposés, soit 56 % des postes non pourvus.

Le problème ne date pas d'hier. En 2011, 978 places offertes aux Capes externes étaient restées vacantes, essentiellement, là aussi, en math, lettres classiques, lettres modernes et anglais.

Le métier d'enseignant est perçu comme "anxiogène, difficile et mal payé" (syndicat).

Pour les mathématiques, cela s'explique par la dynamique du marché du travail qui recrute, plus qu'hier, des profils scientifiques, dans le domaine informatique notamment.

Quant aux autres matières, c'est la réforme de 2010 sur la formation des enseignants qui est en cause : désormais, les profs sont recrutés à bac+5. Or, il y a 300.000 étudiants de moins en master
qu'en licence. Dans l'enseignement comme ailleurs, le mieux serait parfois l'ennemi du bien...

Côté syndical, on met en avant le manque d'attractivité du métier : perçu comme "anxiogène, difficile et mal payé", écrit le SE-Unsa (enseignants du second degré) dans un communiqué. Le retour de
la pédagogie dans la formation des profs pourrait être un élément de réponse. Mais pour les syndicats, le nouveau gouvernement n'y coupera pas : il devra "s'attaquer à la rémunération des
enseignants."

http://www.franceinfo.fr/education-jeunesse/des-centaines-de-postes-de-profs-vacants-faute-de-candidats-671895-2012-07-11